Les hameaux

La région de Chamoson compte différents hameaux.

Le Grugnay

Ce petit village situé au Nord du village de Chamoson possédait une école avec 45 à 50 élèves mixtes que les instituteurs ou institutrices divisaient en sept ou huit divisions les classes d’âge allant de 5 ans à 13 – 14 ans. La dernière année scolaire, les élèves descendaient à Chamoson, de même que les filles, dés la première année scolaire se rendaient à Chamoson les mercredis après midi et les vendredis après-midi pour suivre des cours de coutures dits alors ” aller à l’ouvrage “.

La toponymie de Grugnay provient certes de grenier (du latin granarium) grenier comme le sont les villages de Greneyret , Graneret, Greneret. Grenier étant des hangar à grains ou cave à fromage. De nombreuses familles sont natives du Grugnay, Les Crittin, Christini, Christin, dès 1481, en 1554 on cite Pierre Chritin du Grugnay dans un échange avec la Commune, Jérôme Crittin Président de Chamoson de 1852 à 1859 Camille Crittin avocat à Martigny député au GC de 1921 à 1945 et conseillé national dès 1928, deux familles de Carruzzo en patois les Careutze et les Quartzais, les Moren, d’où le nom local Chez Moren.

Les Vérines

Némiaz

Si l’opinion émise par Joseph Reymondeulaz père et fils en 1933 situant le château de Chamoson au sommet du cône des Lumeyres et des vignes au pied de la paroi de rochers dénommée le Sex de Gru, à l’est du ravin de la Siseranche, l’abbé Tamini rapporte en 1935 que ce site cité sous le nom de Chavey dans une forte pente et dans les rochers ne paraît pas utilisable pour un vrai château comme celui de Chamoson.

Cette dénomination de Chavey en patois Zarvaz vient de calvus chauve. C’est pourquoi selon Blondel, la position du château est le promontoire très accusé situé au Nord de Chamoson, à 950 m’ de l’église au-devant du hameau de Neimia ou Neimio.
Diverses considérations viennent appuyer la détermination de cet emplacement comme lieu du château.